Mémoire de Master - Résumé

Publié le par Anne-Laure Counilh

    Les espaces-frontières, les carrefours et les relais migratoires sont des espaces privilégiés des recompositions socio-spatiales contemporaines dans un contexte de mondialisation. Lieu intense de brassage de population, Nouadhibou est une des plus importantes villes d’un pays ayant connu des transformations urbaines majeures au cours du dernier demi-siècle. La ville appartient à l’ensemble émergent des nouveaux relais migratoires sahélo-sahariens, mais se singularise par l’importance de ses activités portuaires. Le port est à l’origine de son développement urbain. Longtemps canariennes puis sénégalaises, maliennes et guinéennes, les migrations alimentent depuis plus d’un siècle le dynamisme du secteur de la pêche et par-là même la croissance de la ville. Ainsi, l’histoire de Nouadhibou est indissociable de celle des migrations et de celle du développement des activités portuaires. Pourtant, depuis 2005, les migrants qui arrivent à Nouadhibou ne viennent pas pour la pêche. En effet, la ville a acquis la réputation d’itinéraire bis pour passer en Europe. Le bruit s’est rapidement répandu d’une possibilité de passage via Nouadhibou vers les Îles Canaries au moyen de pirogues. Mais nombreux sont ceux qui s’arrêtent dans la ville et travaillent dans le secteur de la pêche pour subvenir à leurs besoins, envoyer de l’argent à leur famille ou gagner de quoi acheter leur billet pour l’Europe. L’analyse des dynamiques socio-spatiales urbaines par les approches démographique et économique nous amène à considérer la ville en tant que lieu de circulations multiples. Les interactions entre stratégies migratoires et dynamiques portuaires font de Nouadhibou, en tant que ville-port, un laboratoire d’observation privilégié des reconfigurations urbaines actuelles dans les pays du sud.



Mémoire soutenu en juin 2007 à L'Université Paris IV- Paris Sorbonne.

Membres du Jury :  Brigitte Dumortier (Paris IV) 

                             Florence Brondeau (Paris IV)

                             Patrick Gonin (Migrinter - Université de Poitiers) 

 

Publié dans Recherches

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article