Le Maghreb à l'épreuve des migrants subsahariens

Publié le par Anne-Laure Counilh

    

      Issu du colloque "Immigration, transit et rétention" organisé par l'IREMAM à Marseille en novembre 2006, cet ouvrage regroupe plus de vingt articles concernant les migrations au Maghreb et dans la bande saharienne. Ali Benssad,  maitre de conférence à l'Université de Provence, dirige cet ouvrage en trois parties.  Des analyses locales des évolutions socio-spatiales liées aux phénomènes migratoires ouvrent la publication. La présentation des discours politiques et des cadres légaux dans un deuxième temps annonce une troisième partie consacrée à des analyses plus globales en terme de flux et d'espaces  politiques et migratoires transnationaux.  Bien que les publications fleurissent sur ce sujet, cet ouvrage paraît à la fois cohérent et original. En effet, le regroupement thématique des articles permet de cerner assez précisément  la question des migrations au Maghreb. Les auteurs sont tant des chercheurs confirmés que des doctorants, des politiques que des militants associatifs. Cette diversité des statuts  et des approches donne à l'ouvrage une plus grande sincérité.


           Traversant les différents pays du Maghreb pour aller jusqu'au Sénégal en passant par la Mauritanie, la première partie "Inscriptions socio-spatiales de l'immigration au Maghreb" dresse un portrait de territoires renouvelés sous l'influence des mobilités. La force de cette partie de l'ouvrage est d'avoir été écrite par des chercheurs connaissant bien les terrains ; les récentes thèses de Claire Escoffier, Julien Brachet ou AnaÏk Pian en témoignent. Le transit, l'irrégularité, voire la clandestinité, sont des éléments forts qui unissent ces différents articles.

          Entre analyse juridique et épistémologie des migrations, la deuxième partie tend à s'éloigner des réalités concrètes des terrains pour s'attacher à l'étude des sytèmes politiques et juridiques.  Forcément polémique, cette partie est ouverte par le brillant article d'Alain Morice "Conceptualisation des migrations et marchandages internationaux". Si les analyses des politiques migratoires foisonnent dans la littérature actuelle, bien rares sont celles du traitement juridique de la migration et encore plus de travaux de juristes sur la question. Le rapprochement et la confrontation des " Constructions juridiques et  (des) discours politiques sur les transmigrants "  constituent une nouvelle approche des thèmes liés aux migrations.
 
           La troisième et dernière partie apparaît plus classique. " L'émergence d'un nouvel espace migratoire et ses enjeux" est consacrée à l'analyse globale des politiques migratoires européennes, de ses rouages. La construction d'un espace Schengen complétement ouvert à l'intérieur et de plus en plus fermé à l'extérieur est lourde de conséquences pour les espaces péri-européens tels que les pays du Maghreb.  Entre coopération et jeu de dupes, les comportement des Etats varient, mais l'externalisation des frontières migratoires a souvent des conséquences humaines dramatiques (centres de rétention, immigration clandestine).

          Malgré un dernier article synthétique et très éclairant de Catherine Withol de Wenden sur l'espace migratoire méditerranéen et ses enjeux,  nous regrettons de n'avoir pas à lire une conclusion générale à cet ouvrage pourtant si complet. Ceci nous laissera comme une saveur d'inachevé, mais la question des reconfigurations migratoires dans les espaces des Suds est encore loin d'avoir été exhaustivement traitée  ...






Commenter cet article