Visible et invisible dans le champ des études sur les migrations

Publié le par Anne-Laure Counilh

 

 




Programme des journées d'étude :


MARDI 14 AVRIL


9h        Accueil des participants
9h30     Introduction par les organisatrices S. Bélouin, O. Bronnikova, A.-L. Counilh

            (MIGRINTER, CNRS,Univ. Poitiers), S. Mekdjian (Univ. Paris Ouest-Nanterre La Défense)

10h      Introduction scientifique par Marie-Antoinette Hily


Axe A  Visibilité et invisibilité : Champs, réseaux et politiques migratoires


Atelier 1 : Des pratiques aux représentations


10h30

Discutant : Patrick Gonin (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)


- Hélène Béguin (Institut d'Urbanisme de Paris)

« Des résidents-fantomes dans un foyer des travailleurs migrants. Représentations et jeux d’acteurs autour de pratiques de mobilité »

- Julie Voldoire ( Univ. Paris I Sorbonne)

« L'affaire du plombier polonais. Rendre visible l'invisible : le cas des migrations polonaises en France et en Allemagne »



11h30 Pause



11h45

Discutant : Leyla Sall (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)


- David Lessault (INED) et Cora Mezger (Univ. de Sussex)

« La migration internationale sénégalaise: des discours à la visibilité statistique »

- Robyn Withney D'Avignon (Univ. de Bruxelles)

« L’activisme transnational : la mobilisation de la diaspora sénégalaise en France contre les violations des droits de l’homme dans les zones minières du Sénégal »


13h Déjeuner



Atelier 2 : Sans papiers, réfugiés, exilés


14h30

Discutante : Catherine Withol de Wenden (CERI, Sciences Po)


- Marie Godin (Univ. Libre de Bruxelles)

« Genre et sans-papiers en Belgique : la théorie des réseaux sociaux revisitée sous l’angle de la campagne de régularisation de 2000 »

- Clara Lecadet (EHESS)

« Grévistes sans-papiers et migrants expulsés vers le Mali : dialectique du visible et de l’invisible dans des formes inédites de luttes sociales »

- Stefan Lecourant (Univ. Paris Ouest Nanterre La Défense)

« Les étrangers en situation irrégulière et la rétention administrative. Entre rendre visible et redevenir invisible »


16h30 Pause


16h45

Discutant : Luc Legoux (Univ. Paris I Sorbonne, MIGRINTER)


- Hélène Simon-Lorrière (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)

« Etre visible du HCR mais invisible pour l’Etat d’accueil : stratégies de réfugiés libériens à Conakry (Guinée) et Accra (Ghana) »

- Karen Akoka et Olivier Clochard (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)

« Le régime d’invisibilité des exilés de l’après Sangatte »





MERCREDI 15 AVRIL


 Axe B Migrations et dynamiques urbaines : entre visibilité et invisibilité


Atelier 3 : Réseaux et ancrages urbains


9h30

Discutante : Julie Garnier (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)


- Martin Rosenfeld (Univ. Libre de Bruxelles)

« Visibilité et invisibilité des mouvements migratoires prenant place dans le champ du commerce d’exportation de véhicules d’occasion »

- Ryzlène Dahhan (URMIS, CNRS, Univ. Nice Sophia-Antipolis)

« Invisibles en centre-ville, visibles en périphérie : le cas des taxis informels du marché de l’Oued »


10h45 Pause


11h

Discutante : Lucine Endelstein (Univ. Grenoble, MIGRINTER)


- Frédéric Dejean (Univ. Paris Ouest Nanterre La Défense)

« Visibilité et invisibilité des églises évangéliques et pentecôtistes issues de l’immigration : une quête de reconnaissance »

- Anthony Goreau-Ponceaud (ADES, CNRS, Univ. Bordeaux 3)

« La Chapelle : un théâtre monde entre ancrage et mobilité et ouverture et fermeture »


12h30 Déjeuner


Atelier 4 : Altérité et mises en scène en ville


14h

Discutant : Emmanuel Ma Mung (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)


- Amandine Spire (Univ. Paris Ouest Nanterre La Défense)

L'invisibilité comme identification marginale au territoire urbain ? Les rapports ambigus d'un quartier ghanéen à la ville de Lomé

- Ifigeneia-Evlampia Kokkali (LTMU-IFU, Univ. Paris 8)

« Les Albanais en Grèce : un groupe migratoire surnuméraire spatialement invisible »

- Frida Calderon-Bony (EHESS)

« La maison du migrant: intimité et altérité de l’espace. Le cas de Patamban, Michoacán, Mexique »


16h Pause


16h15

Discutante : Marie-Antoinette Hily (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)


- Julien Scheepers (URMIS, CNRS, Univ. Nice Sophia-Antipolis)

« La mise en scène des origines racialisées dans le travail : le cas des agents de sécurité privée dans les espaces marchands »

- Eugénie Terrier (Univ. de Rennes)

« Les étudiants internationaux : facteurs de visibilité et d’invisibilité »


18h

Conférence d’André-Frédéric Hoyaux (ADES, CNRS, Univ. de Bordeaux III)

« Comment voir ce qui n’existe pas ou comment faire exister ce qui ne se voit pas ? La question de la "transparence" du savoir géographique »


JEUDI 16 AVRIL


Axe C Approches et méthodes


Atelier 5 : Restituer le visible et l'invisible : perspectives méthodologiques


9h30

Discutant : André-Frédéric Hoyaux (ADES, CNRS, Univ. de Bordeaux 3)


- Audrey Heine (Univ. Libre de Bruxelles)

« Appréhender l’invisible au moyen d’une méthode originale : étude des stéréotypes dans des discussions Internet entre Marocains résidant au Maroc et Marocains résidant à l'étranger »

- Julie Le Gall (Univ. Paris I Sorbonne)

« Dans l’ombre de Buenos Aires, à la poustuite des maraichers boliviens.Tours et détours pour aborder les acteurs qui se dérobent »

- Jean-Paul Sarrazin (MIGRINTER, CNRS, Univ. Poitiers)

« Le rôle des anthropologues et d’autres chercheurs en sciences sociales dans le processus de « visibilisation » des minorités ethniques »

11

11h30     Débat 


12h30 Conclusion par William Berthomière (MIGRINTER)


Remerciements des organisatrices



Contact : journees.visibles@gmail.com

Accès :  http://www.mshs.univ-poitiers.fr/migrinter/index.php?text=utilitaires/contact&lang=fr

 

Publié dans événements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article